Membres

dimanche 29 mars 2015

"...un nombre incalculable et quotidien de pénétrations vaginales, anales, buccales non désirées..."

Une quinzaine de médecins, dont le fondateur du SAMU social Xavier Emmanuelli et le généticien Axel Kahn, appellent "à dépénaliser les personnes prostituées et pénaliser les acheteurs de sexe", dans une tribune publiée aujourd'hui par le Journal du Dimanche.

"La prostitution est d'abord un nombre incalculable et quotidien de pénétrations vaginales, anales, buccales non désirées. La violence est inhérente à l'activité prostitutionnelle", écrivent ces médecins à la veille de l'examen au Sénat d'une proposition de loi sur la prostitution. "En matière de prostitution, le monde de la santé ne peut pas se contenter d'une approche de +réduction des risques+. La prostitution est en soi une atteinte grave à la santé physique et psychologique qu'il faut faire reculer tout en protégeant ses victimes", estiment-ils.

Pour ces raisons les signataires de cette tribune appellent à "renforcer la lutte contre le proxénétisme", "supprimer les mesures répressives à l'encontre des personnes prostituées" et "interdire l'achat d'un acte sexuel qui permet d'imposer un acte sexuel par la contrainte financière". Sanctionner les prostituées ou leurs clients ? Le débat démarre lundi au Sénat, où sera examinée la proposition de loi visant à renforcer la lutte contre la prostitution, dans une version fortement remaniée par rapport au texte initial adopté en décembre 2013 à l'Assemblée.

Source

---------

La violence est inhérente à l'activité prostitutionnelle

Il y a plusieurs prostitutions et si la plus sordide est celle qui s'accompagne du trafic d'êtres humains, elle peut toucher n'importe qui.

D'ailleurs, le distinguo est vite fait entre la prostitution "pure et dure" (celle des réseaux et des macs, des tabassages, des rackets) et les autres.


Pour autant, le "qui ne dit mot consent" n'a pas sa place dans la prostitution, quelques soient les raisons qui ont poussé une femme ou un homme à se prostituer, de manière régulière ou occasionnelle.

Tout se joue sur fond de détresse.

Combien de fois n'ai-je pas lu "pour subvenir au besoin de mes gosses", "pour payer mon loyer, mes études", "pour payer ma dose"...

Les plus aguerri(e)s sortiront leur épingle du jeu à coup de "même pas mal", de "carapaces"  mais cela fait-il vraiment illusion ?


Les "acheteurs de sexe" s'embarrassent-ils d'états d'âme ?

La pénalisation des clients ne fera pas disparaitre la prostitution qui a traversé toutes les civilisations sans exception. Ce n'est pas là la question..

Pourrait-elle être une solution à la traite d'êtres humains, enfants, femmes et hommes confondus, dont il a été prouvé qu'elle était majoritairement liée au sexe.

"En Europe, 70% à 80% du trafic d'êtres humains sert à alimenter la prostitution."
Source



dimanche 15 mars 2015

Cherche femme ouverte....

"Bonjour,

je travaille actuellement sur une série documentaire portant sur la 
sexualité des femmes. Nous cherchons des femmes ouvertes, de tous âges et 
de tous les milieux pour venir nous raconter une expérience sexuelle 
qu'elles ont vécue. L'histoire peut être drôle et anecdotique ou encore 
mémorable, touchante apportant un questionnement sur la situation vécue. 
J'aimerais voir avec vous si vous pourriez être intéressée à participer." 




J'image qu'il doit être difficile de trouver des candidates pour taper à la porte d'un blog fermé depuis des lustres !!
 
Le reportage commençant en Avril, si vous êtes intéressée, faites moi signe !
D'après internet, la chaine de production est basée au Québec, s'acoquine avec Endemol...
Pour le reste, je n'en sais absolument pas plus !

Bon dimanche